Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour un stand citoyen sur le salon européen des drones : financement participatif

"C'est maintenant la technique qui opère le choix ipso facto, sans rémission, sans discussion possible entre les moyens à utiliser... L'homme (ni le groupe) ne peut décider de suivre telle voie plutôt que la voie technique .... ou bien il décide d'user du moyen traditionnel ou personnel ... et alors ses moyens ne sont pas efficaces, ils seront étouffés ou éliminés, ou bien il décide d'accepter la nécessité technique, il vaincra ... soumis de façon irrémédiable à l'esclavage technique. il n'y a donc absolument aucune liberté de choix. "
Le système technicien (1977), Jacques Ellul


Vous connaissez certainement mon intérêt et mes questionnements pour le développement des nouvelles technologies, et dernièrement celle des drones à usage civil.

Depuis quelques années, leur essor n'est plus à démontrer : création de "clusters" dédiés aux drones, nouveaux salons et démonstrations de vol, vente de drones aux collectivités et aux particuliers. Rien qu'en un an, le nombre des intervenants professionnels a progressé en France de 350 % ! Les potentiels peuvent être intéressants : surveillance des feux de forêt, des côtes maritimes pour lutter contre les pollutions aux hydrocarbures, détection de maladies en agriculture... mais aussi - et surtout - surveillance des personnes, avec une discrétion totale.

De très nombreux projets fortement soutenus sont actuellement développés par les laboratoires universitaires, startup, pme et multinationales localisées sur l’agglomération bordelaise. Allons-nous assister à une invasion del’espace public aérien, terrestre, marin par une multitude de drones de toutes tailles allant de quelques mètres à quelques centimètres ? Certes, une réglementation de l’usage des drones civils existe, mais elle évolue rapidement sous la pressiondes lobbys publics et privés agissant pour le développement de cette technologie. Face à cette déferlante « drones à tous les étages », nous pouvons nous poser la question suivante : y a-t-ilconcomitamment une réflexion sur les usages « acceptables » des drones ? Quelles sont les limites à ne pasfranchir ? A l’ère du tout numérique, nos libertés seront-elles encore plus mises à mal avec ces enginsautomatisés bardés de capteurs ?

Afin de poser des limites à ce nouveau mode de surveillance, il est souhaitable de profiter du salon européen des drones civils qui aura lieu à Mérignac les 9, 10 et 11 septembre prochain à Mérignac, pour louer un stand afin d'interpeller la presse et sur place les acteurs et collectivités territoriales. L'objectif sera d'alerter l'opinion publique pour que ce débat démocratique et éthique ait lieu à un niveau national. Des associations ayant les mêmes interrogations comme la ligue des droits de l'homme, la CNIL et des universitaires qui se sont intéressé au sujet seront invités à animer le stand et poursuivre ce débat bien inaudible en espérant qu’il sera porté à une tout autre échelle.

Il est donc fait appel à vous pour participer à cette aventure, certes un brin provocante, en soutenant financièrement ce projet sur ulule : http://fr.ulule.com/stand-citoyen-drone qui permettra de récolter 2500€ pour louer un stand.

Toute personne soucieuse de préserver les libertés individuelles et publiques pourra y contribuer à la hauteur de ses moyens. Cependant, il semble alarmant de devoir en arriver à cette extrémité pour protéger les citoyens de dérives liées aux mésusages prévisibles de nouvelles technologies, alors qu’un débat démocratique doit avoir lieu pour réglementer et encadrer précisément ces usages.

Bien évidemment, ce projet sera relayé auprès de la presse locale et nationale.

En vous espérant nombreux pour protéger nos libertés fondamentales !

Tag(s) : #Editos - Interventions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :