Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 10 octobre dernier, à l'occasion d'une conférence de presse, le groupe des élu-e-s écologistes de Bordeaux Métropole a tiré le bilan du mandat actuel débuté en 2014. La Métropole a souffert pendant ces 6 années d'un déficit de vision stratégique et de convictions politiques.

 

Les dossiers emblématiques de cette mandature aux multiples ratés ne manquent malheureusement pas : Pont Simone Veil, BHNS Bordeaux-St Aubin, Billettique du réseau TBM et retard de la mise en œuvre de la tarification solidaire...

 

Cette mandature a été marquée par beaucoup d'effets d'annonces et d’affichages, mais peu de concrétisations, que ce soit sur le Plan Vélo et le Plan piétons, l'Objectif zéro déchets, la Transition énergétique...

 

Cette mandature mandature a mis en exergue nombre contradictions dans les priorités politiques : volonté affichée de report modal et relance du grand contournement routier par la petite porte (barreau routier), par exemple.

 

A l'heure où beaucoup se targuent d'être écologistes, les politiques métropolitaines se sont-elles véritablement verdies ? Aéroport : quel changement de trajectoire ? Pesticides : on n’infléchit pas le modèle. Aménagement du territoire : on continue de renforcer les mêmes pôles économiques et de concentrer les difficultés de circulation !

 

Au contraire de ces postures, constance, détermination et force de proposition constituent le bilan des élus écologistes métropolitains. Nous plaidons en faveur d'une action politique tournée autour de deux valeurs socles : la solidarité et la responsabilité face à l’urgence climatique et écologique.

 

Notre projet : faire de la métropole de Bordeaux un modèle de l’écologie et de la solidarité, une véritable métropole verte et sociale, qui protège la santé de ses habitants, leur donne la possibilité de se déplacer autrement qu’en voiture et de se loger à un prix abordable tout en diversifiant l'activité économique et en l’orientant vers la transition écologique.

 

Nos premières propositions pour une Métropole solidaire et responsable face à l’urgence climatique et écologique sont les suivantes :

  • Créer une Opération d’intérêt Métropolitain (OIM) rive droite axée sur la transition écologique (rénovation, réhabilitation, ressourcerie, agriculture urbaine…),
  • Concevoir un véritable maillage du territoire en Bus à haut niveau de service avec voies réservées en compétemment du RER métropolitain, du réseau de Tram et d'un véritable maillage de pistes cyclables,
  •  Régulation incitative des Poids Lourds sur la rocade (péage en fonction des horaires) et voie réservée au covoiturage, autopartage et aux transports en commun. Vers la gratuité sociale des transports
  •  Sanctuariser les zones de nature (modifier le PLU pour interdire les constructions sur ces zones. => Construire la ville sur la ville),
  •  Mettre en place un plan solaire,
  •  Mettre en place la tarification incitative et la collecte des biodéchets / créer de petites unités de méthanisation et produire du biogaz / reconvertir l’incinérateur de Cenon (bois énergie),
  •  Retour en régie de l’eau et de l’assainissement et tarification écologique et solidaire de l’eau,
  •  Permettre l’initiative citoyenne sur les champs de compétence de la métropole via la mise en place d’un referendum d’initiative citoyenne à l’échelle métropolitaine,
  • et bien d'autres !

 

Gouverner, c’est choisir !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :