Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

alternative LGV Bordeaux-Toulouse

Une alternative à la construction de la LGV Bordeaux-Toulouse existe. Il s’agit de conserver et d’améliorer la ligne ferroviaire existante.

  • Pourquoi une alternative ? :

Une explosion des coûts de la LGV : le coût estimé de la LGV Bordeaux-Toulouse a augmenté de 169 % en 6 ans, dépassant aujourd’hui les 7,8 milliards d’euros.

Censée être génératrice de désenclavement et de développement, la LGV traverse les territoires sans leur apporter de bénéfices. => Effet tunnel : pas d’égalité des territoires.

Ex : Gare TGV qui contourne Agen.

=> N’est pas pertinent du point de vue socio-économique

De plus, on ne réaménage pas les voies existantes : la modernisation de la ligne classique, estimée à 1,5 milliards d’euros ne pourra être économisée par la LGV.

Au niveau écologique, représente 2400 hectares de nature et de terres agricoles détruites, de quoi nourrir 32 000 personnes suivant l’ADEME.

Coupure de corridors biologiques,…

Problème du manque d’électricité en Aquitaine. D’où va provenir cette électricité ? Car LGV consomme trois fois plus d’énergie que la ligne classique…

=> N’est pas performant d’un point de vue écologique.

  • Le projet alternatif :

Coût de la rénovation des voies existantes : 2,8 milliard d’euros. Avec ce projet, pas besoin de renforcement de l’alimentation électrique.

  • Temps de parcours Bordeaux-Toulouse :
  • 1h40 aujourd’hui ;
  • 1h05 avec LGV ;
  • 1h18 avec l’alternative.

  • Si on inclue deux arrêts à Montauban et Agen :
  • 1h46 aujourd’hui ;
  • 1h19 avec LGV ;
  • 1h25 avec l’alternative.

Car 220km/h en moyenne et trajet plus court que le tracé LGV.

=> Economie de 6 milliards d’euros pour 6 minutes d’écart.

La capacité de la ligne

La ligne actuelle est suffisamment capacitaire pour supporter la croissances des flux générés par le TGV, TER et fret.

- Situation actuelle : 95 trains (voyageurs + fret)

- Aménagement : 190 trains (dont 18 TGV)

L’alternative en rénovant les voies classiques :

  • est trois fois moins chère ;
  • ne cause pas de dégâts environnementaux ;
  • consomme trois fois moins d’énergie ;
  • évite de créer des gares TGV à l’extérieur des villes ;
  • comporte un écart de temps minime avec la LGV en terme de temps de parcours (6 minutes d’écart);
  • permet de passer de 95 trains à 190 (TGV, TER, fret).
Tag(s) : #Editos - Interventions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :