Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 17 Mars 2010
Béglaises, Béglais,
 
Au soir du 14 mars, vous avez accordé une très large majorité aux trois composantes de la gauche dans notre ville. Parti Socialiste, Europe Ecologie et Front de Gauche sont maintenant réunis sous la même bannière : «la gauche rassemblée».

Pour ce deuxième tour du dimanche 21 mars, Il s’agit de confirmer la belle dynamique qui est à l’œuvre dans toutes les régions de France. Elections de crise, ces Régionales sont aussi une occasion pour les Français de montrer leur refus d’une politique gouvernementale injuste, brutale et dure pour les plus faibles. Elles placent la gauche, toute la gauche, devant ses responsabilités.

Le 21 mars au soir commencera le chantier de la reconstruction pour créer les conditions d’une alternative au Sarkozysme en 2012.  Face à un pouvoir qui casse systématiquement les services publics, de la Poste à la Justice, des hôpitaux à l’éducation, qui soumet les médias, qui joue sur les peurs et qui braconne sur les terres de l’extrême droite, la gauche ne peut pas se contenter de s’opposer ; elle doit maintenant agir encore plus fort, proposer, et réconcilier le peuple de France avec l’action politique.

L’abstention massive est en effet le reflet d’un malaise profond qui touche l’ensemble des Français.

Notre démocratie n’est plus qu’un grand corps malade.

Quand plus de la  moitié de la population boude les urnes, c’est une manière de dissidence. Et quand le Front National retrouve des couleurs c’est le signe de vents mauvais qui menacent une société fragile.

Le chantier est là, devant nous, qui exige de la Gauche, de toute la Gauche, le dépassement de ses querelles pour une cause plus noble, une urgence : le rétablissement de nos valeurs républicaines.

Comment accepter sans colère que 10% de Français se retrouvent aujourd’hui au chômage, dont un grand nombre sans droits ? Comment accepter sans dégoût que les riches soient toujours plus riches et que les banques s’engraissent avec l’argent des Français ? Comment accepter que l’on taille en pièces l’éducation, en supprimant autant de postes d’enseignants ? Et que dire de la santé, des retraites, et de tous ces reculs dans le droit du travail … la liste serait longue de ce qu’il faut combattre et des propositions que nous avons à bâtir ensemble.

C’est pourquoi nous vous demandons de donner à la gauche dimanche les moyens de relever ce défi. A ceux qui n’ont pas voté le 14 mars, expliquez que s’abstenir, c’est consentir. Quand on a affaire à des politiques qui remettent en cause systématiquement le programme du conseil national de la résistance, qui ébranlent notre pacte républicain, on ne peut rester sans voix. Il faut que la vôtre s’exprime dimanche. Nous comptons sur vous.

 
La Gauche rassemblée : les élus Béglais Socialistes, Europe Ecologie et Front de Gauche

Noël Mamère, Anne Abribat, Nadia Benjelloun-Touimi, Bruno Béziade, Isabelle Boudineau, Claudette Buisson, Christiane Cabeza, Fabienne Cabréra, Cathy Cami, Michel Dané, Stéphane Denoyelle, Cédric Dubost, Fabienne Fédou, Isabelle Foret-Pougnet, Faty Garnet, Zouina Hammi, Véronique Hégoburu, Franck Joandet, Narcisse Kamayenwode, Pascal Labadie, Jean-Pierre Labarthe, Catherine Le Guen, Edwige Lucbernet, Michel Mercier, Abdourahmane Ndiaye, Jean-Jacques Paris, Alain Pérez, Jacques Raynaud, Clément Rossignol, Claudette Rousseli, Jean-Etienne Surlève-Bazeille, Christine Texier, Patrice Vivant.
Tag(s) : #Au jour le jour

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :