Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MEETING-BORDEAUX.pngChers amis,

En tant que militant et élu local écologiste de gauche, je m'efforce, dans ma commune de Bègles comme à la Communauté Urbaine de Bordeaux, d'impulser des politiques répondant aux valeurs de l'écologie politique.

Les élus locaux écologistes ont progressivement conquis des exécutifs, acquis une légitimité politique, tandis que les idées de l’écologie ont gagné du terrain dans la population.

Cette implication croissante des écologistes dans les décisions politiques locales et l'aspiration de plus en plus forte de la population de voir des sujets importants enfin traités risquent de voir ces dynamiques enrayées par un résultat aux élections présidentielles en deçà du poids réel de l'écologie politique en France.

En effet, si l'écologie est absente des élections présidentielles, elle sera plus difficile à porter au niveau local. Donner du poids à l'écologie dans la campagne et dans les élections nationales en cours est nécessaire pour renforcer nos positions sur des projets locaux emblématiques et les orientations que nous nous efforçons de donner aux politiques publiques dans nos communes, notre région.

Soutenir le projet porté par Europe Ecologie Les Verts -EELV- et sa candidate Eva Joly, c'est soutenir concrètement des projets ambitieux et réalistes pour vivre mieux dans une société écologiste.

Concrètement au plan local, à quoi cela sert de voter écolo à la présidentielle ?

Un vote important écologiste national permettra de faire avancer des projets dans toute la France, en Aquitaine, et dans la CUB en particulier. Par exemple :


Mettre l’emploi, la solidarité et l’environnement au cœur de l'action publique

En votant Eva Joly, nous serons en mesure de revenir sur les réformes contestées du quinquennat et de remettre l'intérêt général et la notion de service public au cœur des politiques locales et nationales.

Concrètement, une dynamique de Eva Joly contribuera à faciliter 

 - La création de 15 000 emplois d’ici 2020 sur l’Agglomération Bordelaise grâce à la transition écologique, la solidarité et la reconversion industrielle(*)

 -        De lutter contre les fermetures d’entreprises rentables en obligeant par la loi les actionnaires qui ferment un site à le mettre en vente, avec priorité pour les salariés (Cofinoga par ex.)

-        Relocaliser l’économie en signant avec les petites et moyennes entreprises un pacte leur garantissant un accès prioritaire à la commande publique de la CUB, du Conseil Général, du Conseil Régional et des Communes

-        La reprise du service de gestion de l'eau en régie à la Communauté urbaine de Bordeaux

-        La mise en place d'une tarification progressive et sociale de l'eau, du gaz et de l'électricité pour garantir à la fois des conditions de vie dignes pour tous et pour dissuader les gaspillages

-        Le recrutement de 310 enseignants et cadres éducatifs supplémentaires sur la CUB

-        Le soutien des politiques solidaires menées par nos municipalités (en revenant par ex. sur les suppressions de poste dans l'Education nationale tels les RASED)

-        Le développement du bio local dans les cantines (objectif : 100% bio ou local en fin de quinquennat)

-        Un effort national en faveur du logement pour tous : instauration du « miroir des loyers », sanctions financières plus lourdes pour les communes déficitaires et ne proposant aucun plan d'action, construction de 2 500 logements sociaux supplémentaires chaque année sur la CUB

-        La réalisation de logements sociaux à travers une refonte des aides de l'ANRU (pour 1 euro consacré à la rénovation urbaine, 1 euro sera investi également dans l'humain)

-        Le contrôle local des implantations d'antennes relais en s'appuyant sur un nouveau seuil légal de 0,6V/m et mettre en place des plans d’action locaux pour lutter contre la pollution de l’air

-        La remise en nature du territoire : opposabilité des trames vertes et bleues, gestion écologique de la forêt, nouvelles loi littoral et montagne avec un objectif zéro artificialisation d’ici 2025 (création du Parc Naturel Marin sur le Bassin d’Arcachon par ex.)

 

Anticiper la mutation énergétique et la révolution industrielle écologique

En votant Eva Joly, nous engageons la sortie du nucléaire en 20 ans à travers un plan de fermeture progressive des centrales et nous inversons les priorités en terme de recherche publique pour donner la priorité aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie.

Concrètement, un bon résultat de la candidate EELV permettra par exemple aux élus locaux EELV d'avoir plus de poids afin de :

-        Organiser la sortie du nucléaire en 20 ans, ne pas prolonger la durée de vie de la centrale de Blaye

-        Financer des pôles de recherche sur les énergies renouvelables, notamment un pôle bois - énergie en Aquitaine

-        Créer d'une SCIC solaire en Aquitaine

-        Faciliter l'intégration de dispositions favorables au développement des énergies renouvelables dans les documents réglementaires (PLU, SCOT…) et la concrétisation des projets éoliens sur le bec d'Ambès et dans le Médoc

-        Décider la fermeture anticipée de l'incinérateur de Cenon et soutenir les filières de réparation et de recyclage ainsi que le secteur de l'économie sociale et solidaire

-        Mettre en place des éco conditionnalités pour l'ensemble des aides publiques, notamment les aides accordées aux entreprises et aux banques.

-        Engager la rénovation énergétique de 15000 logements par an sur la CUB

 

Réorienter les investissements et les dépenses publiques

En votant Eva Joly, nous affirmerons de nouvelles priorités qui auront une déclinaison locale immédiate :

-        investir massivement dans les transports alternatifs à la voiture et au camion

-        renoncer au financement public de projets d'équipements dont l'intérêt général n'est pas démontré

-        réorienter les investissements  publics vers des projets de transition écologique

Concrètement, un bon résultat de la candidate EELV poussera en avant par exemple :

-        Le développement d'un plan vélo national avec un effort financier en rapport avec l'engagement déjà amorcé par les collectivité locales (CUB, Communes…) pour atteindre 15% de cyclistes en 2020

-        Un plan départemental de covoiturage et autopartage : aires de covoiturage, voies réservées (3e voie rocade, voies sur les ponts Aquitaine, Baba, JJ Bosc…)

-        La restructuration de la ligne de chemin de fer de ceinture

-        La mise en œuvre d'une politique de logistique urbaine (tram-fret, plate-forme ferroviaire d'Hourcade, livraison urbaine de proximité),

-        Mise en place du syndicat de transport régional et du ticket unique

-        La réaffirmation claire et définitive de l'abandon du projet de grand contournement autoroutier de Bordeaux

-        L'abandon du projet du grand stade de football de Bordeaux

 

Affirmer la nécessaire exemplarité des élus et des institutions publiques et le renforcement de la démocratie locale

En votant Eva Joly, nous serons en mesure de lutter efficacement contre les conflits d'intérêt et les dépenses publiques injustifiées, et nous pourrons parachever le processus de décentralisation en remettant le citoyen au cœur des décisions politiques.

Concrètement, un bon résultat de la candidate Eva Joly sera de nature à :

-        Valider le principe d'un alourdissement des peines d'inéligibilité pour les élus condamnés pour corruption

-        Instituer une limite au cumul des mandats dans le temps, mettre en place le mandat unique et la reconnaissance du vote blanc, et introduire la proportionnelle dans toutes les élections

-        Mettre en place l'élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct pour qu'enfin l'échelon intercommunal, aux compétences élargies, ait une légitimité démocratique

-        Accorder le droit de vote aux élections locales pour les étrangers non communautaires résidant en France depuis 5 ans

-        Garantir le respect du droit d’asile et la régularisation des sans-papiers.

 

Mettre en oeuvre des politiques publiques plus transparentes et plus éthiques

En votant Eva Joly, nous poserons les jalons d'une nouvelle règle financière et bancaire dans la continuité des initiatives déjà portées par les élus écologistes à la Communauté urbaine et au Conseil Régional d'Aquitaine.

Il s'agit de s'appuyer sur le levier de la puissance publique pour peser sur le secteur bancaire et poser comme principe d'exiger des partenaires bancaires, comme l'ont fait déjà de nombreuses collectivités locales à l'initiative des élus écologistes, de fournir des détails sur leurs activités en lien avec des territoires non coopératifs (paradis fiscaux) et de mettre en place des procédures et outils pour lutter contre le blanchiment, la corruption et la fraude fiscale.


Cette liste n’est pas exhaustive : l’Europe fédérale, l’international…, de nombreux autres exemples, locaux ou non, autant de choix importants pour l’avenir nous attendent.

Soutenir le projet porté par EELV et sa candidate Eva Joly, c'est soutenir concrètement l’écologie au quotidien.

Eva Joly a l’honneur de vous inviter à son meeting de campagne à Bordeaux, mercredi 28 mars à l'Espace Médoquine de Talence à 20h, en présence notamment de Cécile Duflot, Noël Mamère, Dominique Voynet et José Bové.

http://evajoly2012.fr/

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

À mercredi !

 

Bègles, le 26 mars 2012

Salutations cordiales écologiques

Clément Rossignol

Vice-président Communauté Urbaine de Bordeaux

Conseiller municipal délégué de Bègles

Membre du Conseil d'Orientation Politique

http://www.clement-rossignol.fr/

(*) Tous ces chiffres sont tirés d’une déclinaison locale du projet présidentiel EELV d’Eva Joly : http://petitlien.fr/5uxo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :