Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une conférence-débat de l’agence d’urbanisme A’Urba a appelé à « moderniser » le plus simple des modes de transports : la marche à pied.

Sain, non polluant et économique, marcher devrait trouver sa place dans les politiques futures en matière de transports. La ville de Bordeaux s’apprête d’ailleurs à lancer son plan «piéton » dans les mois qui viennent. L’intitulé de la conférence-débat était volontiers provocateur : « la marche à pied : un mode de déplacement high-tech ? ». Au final, les débats s’inscrivent bien dans une réflexion globale sur les transports pris en compte par l’ensemble des collectivités. Le directeur de l’agence d’urbanisme A’Urba, Jean-Marc Offner présentait ainsi un chiffre révélateur : « la marche à pied représente 22% des déplacements dans l’agglomération bordelaise ». Le but actuel est de faire augmenter ce pourcentage. Bon pour la santé, forcément écologique et économique, marcher serait ainsi le mode de déplacements le plus important à Paris avec 54 % selon Georges Amar, directeur de la prospective de la RATP. Ce dernier invitait à « inventer la marche du XXIe siècle ». Bigre ! Moins ambitieux, Tarik Redjimi, du groupe d’ingénierie en transports SYSTRA, reliait la marche et les transports publics comme un couple inséparable. Ainsi a été calculé un seuil d’acceptabilité que l’on retrouve dans les implantations de stations de trams ou de bus : 350m soit la distance que chacun accepte de parcourir entre deux moyens de transports. Ce seuil pourrait être augmenté au profit d’un réseau de transports mieux conçu et d’une réoccupation de l’espace urbain au détriment de la voiture individuelle. Aussi, inclure la marche à pied dans les plans de constructions des futurs quartiers devient ainsi nécessaire.

Un plan piéton bientôt à Bordeaux
C’est déjà le cas avec l’association Mouvable qui a planché sur la reconquête des déplacements de moins de 3 kilomètres par le vélo ou la marche. Bordeaux n’est pas en reste. Il existe bien sûr le code de la rue depuis 2007. Depuis quelques semaines, des panneaux indiquent le temps nécessaires pour relier les principaux lieux de Bordeaux. Michel Duchène, 1er adjoint de Bordeaux et écologiste des premiers jours indiquait qu’un « plan piéton sera bientôt présenté » tout en soulignant le travail déjà effectué pour la promotion des déplacements doux. Clément Rossignol, le vice-président de la CUB expliquait que « la clé pour le développement de la marche, c’est l’envie, le désir.» Rendre branché et glamour la marche, voici un vaste programme que ne partageaient pas les Parisiens en 1995. Ainsi lors de la grève, la RATP avait été baptisée : « Rentres Avec Tes Pieds » ! Espérons que Keolis ne trouve pas de surnom en 2011.•

Jean-Yves Saint-Céran

Tag(s) : #Au jour le jour

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :