Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vcubbx7.JPGBordeaux7

 

Avec 5000 utilisateurs en moyenne par jour, le Vcub semble avoir été adopté par les habitants de l’agglomération. Quelques ajustements restent malgré tout à faire afin que le service donne sa pleine mesure


Il fait désormais partie du paysage bordelais. Arrivé le 20 février dernier, le vélo en libre-service de la Cub a fait son nid, et séduit de nombreux habitants de l’agglomération. «Je me suis abonné dès le premier jour, avoue Nicolas, un jeune bordelais de 25 ans. Je l’utilise tous les jours et je suis satisfait du service.» Tout comme 90% des 600 personnes qui ont répondu à une petite enquête réalisée par Keolis. Pour les 10% restants, le principal problème qui ressort est l’approvisionnement des stations, parfois vides. Ou alors pleines, si bien qu’il est impossible d’y déposer son Vcub. Un souci déjà rencontré par Nicolas, et aussi Kevin qui habite sur la rive gauche mais travaille rive droite. «Il m’est déjà arrivé de devoir retraverser le pont de pierre car je ne trouvais pas de place pour déposer mon vélo à la Bastide», s’agace-t-il. Du côté de Keolis, on assure qu’au moins une camionnette circule en permanence pour gérer les flux de vélos dans les stations, tous les jours entre 5h et 20h. «Aussi, le système de vélos en libre-service n’est pas une science exacte, souligne Clément Rossignol, vice-président de la Cub en charge des déplacements doux. Pour l’instant, on observe l’affluence des différentes stations, et dans les mois à venir on verra comment optimiser leur approvisionnement.» Au début de l’année 2011, une concertation devrait d’ailleurs permettre d’établir les grandes lignes de l’évolution du réseau Vcub. Les 27 maires concernés, les conseillers communautaires mais aussi les habitants seront sondés à cette occasion. «Le réseau et les stations pourraient alors être redimensionnés suivant les besoins et les attentes», prévient Clément Rossignol. Pas inquiet à propos de ces ajustements «qui vont se faire avec le temps», Nicolas ne voit finalement qu’un seul reproche à faire au système : «Lorsque l’on a un souci après 20h, on tombe sur un répondeur au service client», regrette-t-il. «Nous avons été surpris car près de 30% des prêts ont lieu entre 20h et 5h, avance-t-on à Kéolis. Et les autres villes qui ont mis en place ce système n’ont pas connu de pareils chiffres à ces heures. Nous sommes donc en train de réfléchir pour trouver des solutions.»


Sébastien Hervier

Plus de 300 000 utilisations
En à peine 3 mois, ce sont plus de 300 000 vélos qui ont été empruntés. Le cap des 7000 abonnés sera bientôt franchi. Parmi eux, l’âge moyen est de 29 ans, et 58% sont des hommes. La durée moyenne du prêt est de 28 minutes, soit juste en dessous de la limite de 30 minutes à partir de laquelle le service devient payant en plus de l’abonnement de base. La journée record était le 1er mai, puisque ce sont plus de 7000 utilisations qui ont été décomptées ce jour-là. Enfin, 124 stations sur les 139 prévues sont ouvertes actuellement. Les 15 dernières seront en service d’ici à l’été

Tag(s) : #Délégations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :