Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Affiche_retraites_oct10_BDW.jpg

 

1. Le report à 62 ans, c’est faire reposer le financement des retraites uniquement sur ceux qui ont commencé à travailler jeunes

Avec le report de l’âge minimum à 62 ans, ceux et celles qui ont commencé à travailler à 18 ans auront cotisé 44 ans pour pouvoir prendre leur retraite. Pour les mêmes droits, ceux qui ont commencé à travailler à 21 ans n’auront cotisé que 41,5 ans.

 

2.La précarité en fin de carrière : voilà la promesse du gouvernement
Moins de la moitié des salarié-e-s qui liquident leur retraite sont encore dans l’emploi. En reculant l’âge légal, on va mécaniquement augmenter les périodes de précarité de fin de carrière. C’est ainsi que le gouvernement finance sa réforme : une personne au chômage coûte moins qu’un-e retraité-e !

 

3.Le mal-être au travail va durer plus longtemps
Le travail est aujourd’hui de plus en plus pénible, et la retraite est vécue comme une délivrance ! On ne peut allonger la durée d’activité sans lutter contre le mal-être au travail, ni sans accorder des départs anticipés aux salarié-e-s exposé-e-s à des conditions de travail réduisant leur espérance de vie, comme les produits toxiques ou cancerigènes, ou le travail de nuit. Le gouvernement n'ignore pas que les ouvriers meurent aujourd'hui six ans plus tôt que les cadres. C'est délibérément qu'il refuse de répondre à cette injustice majeure.


4.Les femmes en première ligne
Le report de l’age de liquidation à taux plein de 65 ans à 67 ans va pénaliser tous ceux et celles qui ont des carrières incomplètes et qui doivent attendre 65 ans pour toucher leur retraite sans décote ou le minimum vieillesse (l’ASPA). Et en premier lieu les femmes : aujourd’hui, trois femmes sur dix sont concernées.

 

 

 

Des solutions justes et responsables existent : Europe écologie - Les Verts le démontrent !

 

1. en mettant à contribution les revenus du capital : nous proposons notamment de doubler la CSG sur les revenus du patrimoine ;


2. en supprimant les exonérations inutiles de cotisations sociales, à commencer par les exonérations sur les heures supplémentaires, et en réservant les exonérations bas salaires aux emplois à temps plein ;


3. en augmentant modérément les taux de cotisations ;


4. en faisant du passage progressif à la retraite à temps partiel un droit. Améliorer les conditions de travail, c’est permettre à ceux qui le souhaitent de travailler plus longtemps ;


5. en construisant une vraie politique des retraites et de l’emploi avec toutes les personnes concernées : soutenez pour cela les états généraux de l’emploi et de l’écologie : http://www.etatsgenerauxemploiecologie.net

Tag(s) : #Au jour le jour

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :