Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Solidarité à Bègles et pour tous

Le 11 avril dernier avait lieu la restitution de la concertation « vers Bègles 2030 » : une belle réussite démocratique et populaire. Le groupe de pilotage citoyen a détaillé les raisons du bien-vivre à Bègles et quelles étaient les priorités pour conserver cette qualité de vie pour les années à venir. « Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. » : ce proverbe africain illustre parfaitement le fait que les élus, à la manière de chefs d’orchestres, ont pour mission de mettre en musique l’ensemble des acteurs de la ville (habitants, associations, acteurs économiques, corps intermédiaires…) pour trouver les points de consensus.

Quelles sont les recommandations de « vers Bègles 2030 » ?

Tout d’abord, plus de démocratie participative et plus d’information à propos des projets publics ou privés sur la ville par la mise en place d’une «Maison des projets » et d’une charte de la participation co-construite en s’appuyant sur les conseils d’arrondissements et les comités de quartiers. Ensuite, vient la mise en valeur et le renfort des liens entre béglais par l’organisation de journées des associations et de la mise en place d’un guichet unique de la solidarité complémentaire des structures existantes (BT emploi, BIJ, BIS, CCAS, Estey, Loupiots…). Enfin, la création de réseaux coopératifs d’échange et de partage vient compléter ce lien social. Bien sûr, ne sont pas oubliés les enjeux, prioritaires, que sont le logement (coûts maitrisés et mixité sociale), l’emploi (local et pour tous) et les transports (vertueux et accessibles).

Finalement, la concertation « vers Bègles 2030 » a produit des propositions riches, denses, fortes de sens et de contenus à mettre en musique.

Cette tribune ne peut être conclue sans se féliciter de l’adoption du mariage pour tous par l’assemblée nationale le 23 avril dernier. Je suis impatient de mettre en pratique ce nouveau droit et de célébrer mon premier mariage pour tous à Bègles. Encore merci à Noël Mamère d’avoir eu le courage, la persévérance et la clairvoyance, le 5 juin 2004, de célébrer le premier mariage de deux personnes de même sexe en France.

Tribune de la majorité municipale, de la revue municipale "A la Bèglaise", mai 2013.

Solidarité à Bègles et pour tous
Tag(s) : #Editos - Interventions

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :